Embarcation

« Go To The Trip ... »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a bad Day ? Lucounet (8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenza P. Sawyer
I'm what I'am
avatar

Féminin
Nombre de messages : 327
Age : 25
SECRET *.* : Un secret est un secret. C'est le propre du secret.
LOVE *.* : Troy ?
PHRASE FÉTICHE *.* : L'importance n'est pas qui nous sommes mais ce que nous voulons devenir
Date d'inscription : 25/05/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3: :
WHERE ARE Y0U ?: :
EMPL0I & L0ISIRS : :

MessageSujet: It's a bad Day ? Lucounet (8)   Mer 28 Mai - 15:49



  • « Il y aura toujours quelque chose pour détruire nos vies. La question est de savoir ce qui va nous tomber dessus en premier. On est toujours au bord du gouffre »

    * Car il y a des choses qui s’effacent si facilement, car il y a des mots qui s’effacent si facilement. Car il y a tant de chose, qu’on croit mais qui finalement disparaisse sous nos yeux. Car tout disparaît sans vraiment disparaître. Peut-être que l’on ne laisse rien de nous ? Peut-être laissons nous à chaque endroit un signe de notre passage.
    Nous avons tous fait un passage dans la vie de quelqu’un, ce passage était bref, long selon les personnes. Mais nous avons tous apparut au milieu de nul part dans la vie de quelqu’un. Notre passage a eu un effet positif ou négatif. Dans ma vie, il y a eu tant de personnes qui sont passé, que je ne sais même pas lesquelles ont été les plus importantes. En revanche je me souviendrais de ces gens, ces gens qui m’ont brisé comme on brise un jouet. C’est étrange mais on a souvent tendance à ce souvenir des moments qui ont été durs. Comme on dit : Soigne ton entrée et ta sortie. En clair le milieu on s’en fiche c’est pas ça qui nous marque.
    Moi mon entrée je l’ai toujours soigné, le milieu était toujours passable et ma sortie, elle, je préfère ne même pas en parler.
    Peu à peu que je marchais sur le sable froid de cette vaste plage déserte, mes empreinte de pas s’effaçaient comme si on effaçait une partie de moi, une partie de mon histoire.
    Aujourd’hui encore je ne serais toujours pas dire si j’aime ou non la plage. D’un côté j’aime et de l’autre je hais. C’est paradoxal. Mais de toute façon tout est paradoxal. Même l’être humain est paradoxal, il passe son temps à emmetre des sentiments contraires, et puis il doit choisir, et les trois quarts du temps il préfère ne pas choisir. Il nit comme il ment.
    L’être humain est bien futile. Il émet tant de sentiment qu’il ne comprend plus rien. Il ne serait même pas dire qui il est, il se content de dire son nom , cette espèce d’étiquette.
    Je me retourne lasse de voir mes épreintes disparaître. Quand je regarde cette mer si sombre, j’aimerais tant m’y plonger pour ne plus y ressortir. Qu’est ce que j’attends pour le faire ? Mon envie n’est rien comparée à ce que mon corps me fait faire.
    A vrai dire je ne sais même pas si j’ai aurait le courage. On dit que le suicide ce n’est pas vouloir mourir mais vouloir disparaître. Alors dans ce cas c’est peut être pas le suicide qu’il me faut.
    On dit tant de chose mais lesquelles sont vraiment vraies ? On dit qu’il y a tant de question qu’on se pose. Mais elles sont toutes de réponse. Des réponses inconnues. Mais des réponses quand même.
    C’est étrange, je me sens si mal. Ma tête est hors usage, comme si elle était ensanglantée. Ce rideau fermé, je ne sais s’il existe un chemin de retour. Ce nectar, le nectar de la vie qui s’assèche... Ces vieux mots faient pour blesser, ils me coupent encore, ils me rongent, ils me hantent, tu me hantes. Cette vie est un foutoir dont je suis l’attraction. Quel m*rdier.
    Ce lieu est un désordre, mon unique est partie. C’est scène de constance tragédie, je ne peux plus les entendre. Je ne veux plus rien ressentir. Je veux être comme mort.
    J’aimerais aimer, j’aimerais l’aimer, c’est sûrement ce qu’il y a de plus simple, alors pourquoi est ce si compliqué ? Je suis à ce point un incapable ? Il faut croire.
    Je n’ai même pas été capable de t’aimer, pourtant je tenais à toi comme à la prunelle de mes yeux, et encore, la prunelle de mes yeux ce n’est rien comparé à toi. Même si je ne pouvais te voir, même si je ne pouvais t’entendre je t’aurais aimé.
    C’est étrange, ou plutôt c’est débile, dans ma tête tout est au passé. Il faut que je tourne la page, mais je n’y arrive pas. Tout est du passé, je suis du passer.

    « Ne pleurait pas votre passer car il s’est envolé à jamais et ne craignais pas votre futur car il n’est pas encore écrit. Vivez votre présent de manière à toujours vous en souvenirs »

    Plus facile à dire qu’à faire. J’aimerais que mon passé s’efface comme mes empreintes s’effacent. Tu disais que même si on m’enfonçait 7 fois, j’arriverais toujours à me relever. Mais je n’arrive pas, je n’arrive plus à aller d’échec en échec sans perdre peu à peu mon enthousiasme. Il faut croire que la vie m’a tout pris. Ou plutôt que j’ai tout perdu à cause de moi même et de mes bétisses. C’est ma vie et les mensonges que j’ai créés.
    Si seulement je pouvais tout effacer. Mais j’en suis incapable, je ne peux t’effacer. En fait je voudrais tout recommencer, tout recommencer avec lui. Mais il faut que j’arrête d’imaginer que la vie allait me laisser une nouvelle chance. Elle n’est pas à moi. Oublie le.
    Pourquoi est ce si dur ? C’est pourtant elle la victime. Que suis je ? Victime, coupable, responsable ? Je suis responsable de ça, coupable de t’avoir fait du mal, et une vulgaire victime. Une victime de l’amour ?
    Aujourd’hui encore je ne saurais te dire. Ce n’est pas le fruit du hasard, c’est le fruit de mon propre arbre.
    Après cette longue balade sur la plage Kenza était arrivé là devant la terrasse. Toujours cette envie de tout plaquer. Envie de tout quitter. Tout. Tout …
    Lui, elle & eux. Baliverne. Il faut se rendre compte que nous sommes seuls au monde. Seul au milieu de tout. Seul au milieu de rien. Seul au milieu de rien du tout.


    Pfff. Voilà ça c'est le 4 éme soupire d'Heaven. La belle était assise sur le fauteuil d'osier depuis déjà deux heures. Cela faisait en effet deux heures qu'elle était là. Seule devant son verre de limonade, calpin à la main, musique sur les oreilles.
    Toujours perdue dans ses pensées. Cela faisait déjà 3 jours. Trois jours sans lui. Il lui manquait ? Non.
    Amoureuse ? Non. De toute façon pour Heaven il est hors de question de parler d'amour même si son âme et son corps en brûlent.
    Sur ce calpin Heaven avait griffonnée quelques paroles sans importance, elle avait aussi dessiné tout ce qui lui passait par la tête, des gens, des sourires, des objets.

    The men up there don't like a lot of blabber
    They think a girl who gossips is a bore!
    Yes on land it's much preferred for ladies not to say a word
    And after all dear, what is idle prattle for?
    They're not all that impressed with conversation
    True gentlemen avoid it when they can
    But they dote and swoon and fawn
    On ladies who withdrawn
    It's she who holds her tongue who gets a man

    In pain
    In need
    This one longing to be thinner
    That one wants to get the girl
    And do I help them?
    Yes, indeed!
    Those poor unfortunate souls
    So sad
    So true
    They come flocking to me crying
    "Will you help us, pretty please?"
    And I help them!
    Yes I do!

    Those poor unfortunate souls


    En effet pauvre âmes malheureuses. Seuls. Pauvre âme malheureuse.
    Les bras de Kenza autour de ses jambes. Le bonheur c'est comme l'amour. C'est illusion, une illusion qu'on veut croire. Un rêve que l'on sert entre nos bras quand on a peur. Est-il donc un rêve. Oui. Un rêve impossible. Un rêve qu'elle ne doit pas croire.
    Un vilain rêve.
    Les rêves nous font rêver mais il nous font surtout rêver. En fait nous ne savons pas très bien reconnaître les rêves à la réalité.
    Nous fonçons droit dans le mur.
    Soudainement une voix fit sortir Kenza de ses pensées
    [...]

    hj : Ne fais pas attention à ma bible de post, je ferai plus light la prochaine fois --'
    Tu n'es pas, mais pas du tout obligé de me répondre avec 300 lignes --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Thompson
[D]rown in my [E]yes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 31
SECRET *.* : Si je te le dit, c'est plus un secret ^^
LOVE *.* : Maybe Leena
PHRASE FÉTICHE *.* : Vis ta vie à fond !
Date d'inscription : 26/05/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3: :
WHERE ARE Y0U ?: :
EMPL0I & L0ISIRS : :

MessageSujet: Re: It's a bad Day ? Lucounet (8)   Mer 28 Mai - 16:56

    Peut être qu'aujourd'hui pour notre jeune homme c'était une journée qui allait changé une partit de sa vie ou peut être que cette journée resterait comme celle de d'habitude, il n'en savait rien, il ne pouvait pas prévoir ce qui allait se passé à l'avançé mais ce qu'il pouvait dire c'est que la matinée commençait bien pour lui, vous me direz surement pourquoi ! Bah tout simplement parce qu'il avait bien dormit et comme la veille il n'avait pas fait de faite, il pourrait aujourd'hui prendre une douche chaude dès le début au lieu de passé par la fameuse douche écossaise qui conssistait à une douche froide, limite glaçée. Lucas se leva donc de son lit en le remettant bien, il tira aussi les rideaux pour faire rentré les rayons du soleil dans sa chambre, il ouvrit par la suite la fenêtre et il prit une grande bouffé d'air fraît, dès le matin c'était très agréable. Il prit la direction de sa salle de bain pour se prendre une bonne douche bien chaude, il y sortit trente minutes plutard en s'essuiyant à l'aide d'une serviette de couleur blanche et propre, il l'a mis ensuite autour de sa taille pour allé se cherché ces affaires, il s'habilla comme d'habitude et une nouvelle fois direction la salle de bain pour faire le petit finish qui était le brossage des dents et des cheveux. Mister Thompson resta ensuite dans sa chambre pendant un petit instant en regardant un peu autour de lui pour voir si il ne restait pas une chose à faire, il ne savait pas quoi faire aujourd'hui, il s'ennuiyait un peu et c'était un peu normal puisque son colocataire n'était pas là, Lucas était donc tout seul à savoir que faire. Il prit son portable et il écouta sa messagerie, personne ne l'avait appellé, il manquait à personne ce qu'il trouvait pas du tout bizarre, ont ne l'appellait pas tellement de fois non plus. Lucas prit donc les clés de sa chambre, ainsi que son portable et il prit la direction de la porte d'entré de sa chambre pour sortir, il ne savait pas ou allé mais il ne comptait pas non plus resté ici, il n'était pas le genre de personne à resté chez lui même si parfois sa lui arrivait, il lui fallait du repos avec les fêtes auxquelles il assistait. Notre jeune homme était un fêtard et sa ce voyait quand ont le regardait, ont savait bien qu'il était pas le garçon tout sage qui ne faisait jamais de bêtise mais sans pour autant être un mauvais garçon, il est de tout ce qui est humain avec ces qualités et ces défauts, ont ne lui en veux pas et je dirais même qu'ont l'aime bien comme il est alors il ne risque pas de changé. Mr Thompson était donc toujours en trein de marché dans les couloirs de l'hôtel immense pour allé jusqu'à l'ascenseur, il ne savait toujours pas ou il allait mais en tout cas il y allait.
    Bon, ces pieds et l'ascenseur avait décidés de l'emmené jusqu'à la terrasse, était-ce une bonne idée ou une mauvaise ? Il n'en savait rien encore une fois mais il y alla tout de même et de loin il apperçut une jeune femme ou du moins la tête d'une jeune femme dépassé d'une chaise en osier mais il reconnaissait cette coiffure, il l'a reconnaitre parmit mille autre coupe de cheveux et celle ci appartenait à celle de Kenza P.Sawyer. Kenza était l'une des meilleurs amie de Lucas, il l'a connaissait depuis quelques temps maintenant et il l'estimait beaucoups, il l'a trouvait sympathique mais surtout mystérieuse et c'est ce qu'il aimait chez elle, elle n'était pas comme les autres femmes et c'était assez rare il fallait dire. Lucas Thompson marcha donc en direction de la jeune femme en ayant ces mains dans ces poches puis quand il se trouva à proximité de la jeune blonde, il se pencha un peu pour savoir ce qu'elle était en trein de faire, elle écrivait un truc qui était à côté d'un dessin, il ne préféra pas trop comprendre ce qu'elle faisait mais plutôt lui demandé.

    _Qu'est-ce que tu fais ici toute seule boucle d'or ? Tu cherches un endroit ou te reposé, c'est sa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenza P. Sawyer
I'm what I'am
avatar

Féminin
Nombre de messages : 327
Age : 25
SECRET *.* : Un secret est un secret. C'est le propre du secret.
LOVE *.* : Troy ?
PHRASE FÉTICHE *.* : L'importance n'est pas qui nous sommes mais ce que nous voulons devenir
Date d'inscription : 25/05/2008

&&. HEY Y0U ! IT'S JUST ME }}
AFFINITIES <3: :
WHERE ARE Y0U ?: :
EMPL0I & L0ISIRS : :

MessageSujet: Re: It's a bad Day ? Lucounet (8)   Mer 28 Mai - 23:03

  • Kenza releva la tête et remarqua Lucas, son apparition soudaine la fit sourire, c'était étrange mais notre Kenza se sentait réellement proche de Lucas, ils formaient ensemble une vraie et véritable amitié.
    Elle regarda pendant un instant prendre place devant elle, toujours avec ce même sourire flottant sur son visage elle scruta tous ses moindres mouvements tout en réfléchissant à ce qu'elle pouvait bien répondre à sa remarque. Si elle cherchait à se reposer ? Non pas vraiment. En fait, elle-même ne savait pas trop ce qu'elle faisait là.

    "Glandouille, tu connais ? "

    Dit-elle gentiment avec un poil d'ironie. D'un côté qu'avait-elle de mieux à faire que de glander ? Rien. Travailler ? & puis quoi encore. Non dans ce pays, il n'y avait rien de mieux à faire que de glander. Certaines glandes en collectionnant leurs aventures d'un soir, d’autres explorent le pays & une autre petite partie comme Kenza reste chez eux à dessiner et à écouter de la musique.
    Les gens confondent souvent les termes solitaire et insociable, et pourtant ces deux termes n'ont strictement rien à voir, prenons notre Boucle d'Or : Elle reste très souvent seule dans son coin et pourtant cela ne veut pas dire qu'elle ne sait pas s'amuser et qu'elle n'a pas plein d'amis.
    Enfin plein d'amis, il ne faut pas exagérer. Tout dépend ce que l'on entend par ami. L'amitié est bien plus dur que ce que l'on imagine.
    N'importe qui peut sympathiser avec les souffrances d'un ami. En revanche, sympathiser avec les succès d'un ami exige une très délicate nature.
    Si vous n'êtes pas capable d'être sincèrement heureux pour quelqu'un comment pouvez vous prétendre qu'il est votre ami ? Un ami, un vrai est une personne qui vous comprend en un regard, quelqu'un avec qui on a une vraie complicité, sur qui on peut compté quoiqu'il arrive dans les bons comme dans les moments. Un ami, c'est quelqu'un dont on ne pourra jamais être séparé, qu'importe la distance ou les épreuves. Un ami ne te juge pas, mais sait aussi te rappeler à l'ordre quand tu fais des erreurs. Un ami, c'est une épaule sur laquelle se reposer, une oreille attentive, des bras protecteurs... Mais, il faut faire attention, les amis sont rares.. Rare et pourtant. Lucas était là lui, en face d'elle se tenait un véritable ami. Son meilleur ami ? Oui.


    "Dis tu glandes avec moi ? "

    Demanda t'elle en le fixant d'un regard de cocker battu. Kenza n'est pas vraiment du genre à demander aux gens de ne pas laisser seule, mais avec Lucas c'était diffèrent, certes elle ne dis : Me laisse pas seule Lucounettttttt. Non quand même, mais elle le demande de façon présupposée ou voir sous-entendus.
    Boucle d'Or attrapa son verre de la table en verre et but enfin sa première gorgée de sa limonade qui n'était maintenant plus très fraîche ce qui est fort normal vu le temps qu'elle était restée à l'air chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's a bad Day ? Lucounet (8)   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a bad Day ? Lucounet (8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Embarcation :: {{ PARADISIAK HOTEL __* :: {{ COME HERE __* :: { TERRASSE }-
Sauter vers: